Thématiques

Politiques publiques : Finances publiques - Page 1 de 5

Écart interprovincial de rémunération du secteur public, une question de richesse ou de valorisation?

Participants : Claude Montmarquette (Université de Montréal), Nathalie Viennot-Briot (CIRANO)

Dans le secteur public, un secteur généralement moins soumis à la concurrence, on aime bien se référer à des comparatifs avec d’autres administrations publiques lorsque l’on discute de rémunération. Si on prend les salaires des infirmières, par exemple, en 2008, les infirmières québécoises gagnaient 13,6 % de moins que les infirmières ontariennes. Par rapport au reste du Canada, le retard salarial des infirmières québécoises était de 7,8 %. Lorsqu’on tient également compte de la différence du coût de la vie entre les principales villes canadiennes, la différence de rémunération demeure défavorable aux infirmières québécoises mais dans une moindre mesure. L’écart passe à 1,6 % par rapport aux infirmières ontariennes et à 2,8 % par rapport aux infirmières du reste du Canada. Considérant que l’Ontario est une province plus riche que le Québec, cet écart peut être vu comme raisonnable. Mais, il existe une autre façon de regarder les choses et c’est en termes de salaire moyen.
En 2008, les infirmières québécoises gagnaient 1,43 fois le salaire horaire moyen de l’ensemble de la population. En Ontario, ce ratio était de 1,49 alors qu’il était de 1,51 dans le reste du Canada. Dans cette optique, cet écart ne provient pas d’une richesse collective moindre (qui touche le numérateur et le dénominateur) mais plutôt d’une valorisation inférieure des infirmières québécoises par rapport à leurs consœurs de l’Ontario. Quand est-il des autres professions du secteur public (enseignants, médecins, spécialistes, hauts fonctionnaires, etc.) au Québec sur cette dimension de la rémunération relativement au reste du Canada? Ce constat n’est pas sans poser de nombreuses questions sur les choix en politique de rémunération dans le secteur public.
Dans le même ordre d’idée, comment se compare la rémunération des travailleurs d’un monopole comme celui de la SAQ, par exemple, avec celle des travailleurs du même secteur mais qui œuvre dans un marché concurrentiel comme c’est le cas dans d’autres provinces canadiennes.

Page suivante »

C. Montmarquette

L'équipe

Président-directeur général et Vice-président Politiques Publiques
N.De Marcellis-Warin École Polytechnique de Montréal
Fellow
S.Amine UQO
C.Beaudry École Polytechnique
C.Bellemare Université Laval
S.Bisaillon Université de Montréal
A.Blais Université de Montréal
R.Borges Da Silva Université de Montréal
B.Boudarbat U. de Montréal
M.Bourassa Forcier U. Sherbrooke
M.Boyer Université de Montréal
D.J.Caron École nationale d'administration publique en Outaouais
C.Carpentier U. Laval
M.Chemin U. McGill
R.Clark HEC Montréal
M.Connolly UQAM
D.Coviello HEC Montréal
A.M.Croteau U. Concordia
B.Dostie HEC Montréal
M.Doyon U. Laval
R.Fonseca Benito Université du Québec à Montréal
B.Fortin U. Laval
M.Foucault Institut d'études politiques de Paris
R.Gagné HEC Montréal
L.Godbout U. Sherbrooke
J.Hansen U. Concordia
J.Labrecque HEC Montréal
G.Lacroix U. Laval
R.Lacroix U. de Montréal
F.Lange U. McGill
D.Latulippe U. Laval
C.Laurin HEC Montréal
A.Lemelin INRS
J.Leroux HEC Montréal
M.L.Leroux UQAM
N.V.Long U. McGill
E.Mackaay U. de Montréal
L.Maheu U. de Montréal
P.Marier Concordia University
P.C.Michaud HEC Montréal
M.Mignerat U. d'Ottawa
C.Montmarquette U. de Montréal
K.Moran U. Laval
S.Nadeau ÉTS
J.F.Ouellet HEC Montréal
S.Pallage UQAM
D.Parent HEC Montréal
M.Patry HEC Montréal
M.Poitevin U. de Montréal
M.Polèse INRS
M.Poschke U. McGill
F.Ravenna HEC Montréal
L.Raymond Université du Québec à Trois-Rivières
S.Rivard HEC Montréal
J.Robert HEC Montréal
B.Shearer Université Laval
B.Sinclair-Desgagné HEC Montréal
E.C.Strumpf U. McGill
J.M.Suret U. Laval
L.Tamini U. Laval
W.Thomson U. McGill
F.Vaillancourt U. de Montréal
A..Van-Assche HEC Montréal
Fellow associé
B.A.Aubert Victoria University of Wellington
J.P.Aubry 
P.Beaudry University of British Columbia
C.Belzil École Polytechnique France
G.Carrier U. de Montréal
M.Crespo U. de Montréal
D.Ettinger U. Paris-Dauphine
N.Fortin UBC
S.Gordon U. Laval
J.F.Houde Wharton Business School
J.Hunt Rutgers University
A.Leach U. Alberta
P.T.Leger HEC Montréal
T.Lemieux UBC
R.Martinez Lopez URJC
M.Moreaux Toulouse I
J.Ruiz-Huerta Carbonell URJC
D.Vencatachellum HEC Montréal